AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louve.

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 106
Localisation : ici ou ailleurs

MessageSujet: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Dim 8 Nov 2009 - 22:26

[barbacane du castel - en fin d'après-midi/soirée]


La fillette avait fait le chemin jusque devant le château confortablement installée à l'arrière d'une charrette de foin, Le Chien badinant non loin, courant de ci-de là, s'amusant parfois à jouer les éclaireurs devant le paysan qui lui accordait une tape amical au passage. Oh elle n'avait pas eu beaucoup de mal à obtenir qu'on la guide jusqu'à Saint Omer, visiblement le nom de la comtesse, cousine du jeune garçon rencontré en taverne, inspirait le respect à qui l'entendait. Sa jeune frimousse encadrée de bouclettes blondes et son aimable bavardage avaient fait le reste et la voilà qui débarquait à Saint Omer, direction le château où la promesse du jeune Louis l'attendait.

Curieux personnage que Louis d'ailleurs, pensa l'enfant tout en s'avançant sur la route qui menait aux grilles, la main posée sur le dos du Chien qui connaissait son rôle de guide par cœur et le jouait à la perfection.
Quel âge pouvait-il avoir ? A quoi ressemblait-il ? Avait-il compris qu'elle ne pouvait...?
Louve sourit, étonnée de se poser autant de questions. Après tout peu importait, pourvu qu'elle ait les leçons d'équitations promises ! Sous sa petite main elle sentit Le Chien piler net, signe qu'ils devaient être arrivés devant les portes. Il devait y avoir des gardes, aussi, pas intimidée pour un sou, la jeune enfant se campa droit sur ses petites jambes et entonna d'une voix ferme.


Ohla du château, le bonsoir !
Veuillez annoncer à votre maître Louis que son... invitée, Louve, est arrivée.


Puis attendit la réponse, son regard bleu et fier braqué droit devant elle, à peine consciente de l'image inhabituelle qu'elle devrait leur offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis d'Appérault

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Lun 9 Nov 2009 - 0:39

Louis, était non loin de là, il attendait la venue de Louve.
Il la vit s'approcher de loin, son fidèle compagnon près d'elle, la guidant comme à son habitude. Louis s'approcha d'elle alors qu'elle s'approchait elle-même du garde, ne semblant pas avoir aperçu Louis. Cela étonna le jeune homme quelques secondes, avant de se rappeler que c'était finalement plutôt normal...
Louis n'avait même pas eu le temps de prévenir la comtesse et le duc de l'arrivée de cette invitée, ceci l'inquiétait quelque peu, bien qu'il relativisait en se disant qu'ils étaient bien trop occupés par leur fonction pour s'intéresser à ceci.
Louve parla au garde, enfin, près du garde, celui-ci d'ailleurs fut plus attentif que l'avait été Louis et cerna immédiatement le personnage. En se retournant, il aperçut Louis qui était maintenant à quelques pas d'eux...


Plop Louve !
Bienvenue, entre donc je t'en prie.
Nous allons aller à la lisière de la forêt, Morvac'h nous y attend...


Il donna son bras à l'enfant pour qu'elle le suive aisément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve.

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 106
Localisation : ici ou ailleurs

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Ven 13 Nov 2009 - 12:27

[hrp : je m'excuse pour ce silence de plusieurs jours, ma semaine IRL ayant été très occupée entre cours et autres je n'ai pas pu me connecter comme je le souhaitais ><]


Plop Louve !
Bienvenue, entre donc je t'en prie.


La petite identifia cette voix comme étant celle de Louis sitôt entendue et se tourna immédiatement vers lui, un sourire radieux aux lèvres. Il n'avait pas oublié ! Chouette !

Nous allons aller à la lisière de la forêt, Morvac'h nous y attend...

Un petit hochement de tête pour montrer qu'elle avait compris puis la Louve posa sa petite main blanche sur l'énorme dos du molosse en lui donnant l'ordre de suivre le jeune Appérault. Non qu'elle n'ait deviné et senti à sa manière de ralentir à côté d'elle qu'il lui tendait son bras pour la guider, mais quand on s'appelle Louve et qu'on possède le caractère qui va avec, on aime prouver qu'on peut se débrouiller seule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve.

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 106
Localisation : ici ou ailleurs

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Sam 3 Juil 2010 - 15:31

[le retour de la louve]


_ On est presque arrivées ?
_ Non, ma damoiselle.
_ ...

_ Et maintenant ?

_ Toujours pas, ma damoiselle.
_ ...

_ C'est encore loin ?

_ Je l'ignore, ma damoiselle.
_ ...

_ Bon, et là ?

_ Je ne sais, ma damoiselle.
_ ........

Elle avait déjà emprunté cette route soigneusement tracée, tressailli aux mêmes ornières -rares- et agrippé le rebord de son siège aux mêmes tournants. A la différence près que cette fois elle ne balançait pas ses petits pieds nus à l'arrière d'un charriot de foin brinquebalant.

Non, cette fois elle était assise sur une banquette recouverte confortablement de velours rouge sombre et ses pieds menus chaussés de bottines légères reposaient sur un coussin brodé.
Face à elle la placide Hermengarde achevait son ouvrage de couture, la fillette pouvait entendre les va-et-vient réguliers de l'aiguillée à travers le tissu. Ce son caractérisait bien la duègne de la jeune impériale. Une simplicité charmante, une voix douce qui ne s'était encore jamais élevée contre elle, une constance de métronome, le tout dans un petit bout de femme à la beauté discrète. Un peu ennuyante selon la blondinette, mais elle l'aimait bien tout de même, parce qu'elle était gentille et qu'elle avait su apprivoiser l'enfant avec ses jolies histoires.

Le pas des chevaux ralentit enfin jusqu'à s'arrêter complètement. La louve entendit au-dehors le cocher s'éclaircir la voix et clamer :


Veuillez prévenir qui de droit que la damoiselle Raphaelle de Margny-Ridddermark est arrivée !

Oui bah ça va, on le saura...

Elle n'avait pu s'empêcher de ronchonner, bien malgré elle pourtant parce que bon, elle faisait des efforts ! Mais pfff... ce nom, elle n'y était pas habituée du tout. Pour une fillette grandie hors de son foyer pour diverses raisons qu'il ne nous revient pas de narrer présentement, ce patronyme était effrayant et associé à la faute qu'elle avait commise.
Enfin... ceci est une autre histoire, pour le moment la jeune blonde appréhendait seulement ce que serait ce mariage où elle ne connaitrait personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zigfried

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Sam 3 Juil 2010 - 18:56

La nom se relaya comme un écho auprès de la garde pendant que les lourdes portes s'ouvraient.

Damoiselle Raphaelle de Margny-Ridddermark ........ Raphaelle de Margny-Ridddermark ........... Damoiselle Raphaelle de Margny-Ridddermark

Puis à la hauteur du valet de la demoiselle.

Bonjour à vous Nobles gens, La cérémonie du mariage de Louis d'Appérault et de Nabel de Volvent n'a pas encore commencée et aura lieux en la Chapelle du Château. Quand au Tournoi, les tentes sont presque toutes montées, les Tribunes également.

Indiqua au valet de la Demoiselle comment se rendre dans les différents endroit et laissa passer le cortège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phelim

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Dim 4 Juil 2010 - 3:38

[Une arrivée en cache toujours une autre]


Après les joutes qui avaient eu lieu en Normandie, notre Vicomte était à nouveau en route, mais en direction de l'Artois ce coup-ci. Deux événements d'affilés de ce sport noble qu'il ne ratait pas ... à ce rythme, il deviendrait peut-être un champion. En tout cas, il n'avait pas été trop mauvais à Evreux pour sa seconde participation en perdant aux quarts de final.

Au moment d'entrer dans le Comté, l'Imprévisible avait eu son moment d'appréhension, repensant à tous les mauvais souvenirs datant de son premier passage il y a peu. Les frontières à ce moment là étaient fermées et lui Lyonnais, on lui avait prié de partir alors que les bretons et les hollandais avaient pu y rester tranquillement. Certains croisés sur la route avaient même du le narguer.
Jamais il ne l'oublierait celle-là .. ni l'attitude insupportable de sa suzeraine qui l'avait accompagné.

Mais bon, pour ne pas être trop rancunier, il se promit de laisser une seconde chance à cette province s'il allait jusqu'en demi-finale.

Bref, là n'était pas le sujet. Pour ne pas se perdre, le Seigneur de Tassin la Demi Lune avait choisi de suivre un carosse qui semblait s'y rendre aussi.
Mauvaise pioche, la chariotte allait si lentement que plusieurs fois il s'était demandé s'ils arriveraient un jour. D'habitude, le brun n'était pas râleur, enfin pas tant, mais là il avait l'impression que le sort s'acharnait contre lui.

Enfin, après des heures interminables, les murs de Saint Omer furent en vue. Le nom de Raphaelle de Margny-Riddermark se fit entendre en échos et les portes s'ouvrir. Suivant toujours la personne qui l'avait guidé sans le savoir, le Guerrero arrêta finalement son cheval une fois qu'il fut à hauteur du garde.


Adissiatz soldat !
Phelim Guerrero, je viens pour les joutes.


Et hop, une fois les formalités remplies il entra à son tour dans l'enceinte et remit les rênes de son destrier à un domestique.

Alors que l'Imprévisible faisait quelques pas pour détendre ses jambes, il sentit soudain quelque chose se heurter à lui suivit d'une exclamation de surprise féminine. S'en était trop !
Déjà en son duché d'origine, là chose étant connue qu'il était célibataire, il devait supporter que la majorité de la gente féminine en âge de se marier lui rentre dedans dans l'espoir d'attirer son attention. Logique, il était bon parti et beau garçon.
Mais qu'on s'amuse à lui faire, à des noeuds de son Lyonnais-Dauphiné, le même coup le fit exploser. Celle-ci allait prendre pour toutes les autres, pas de bol mais c'est comme ça.

Faisant volte-face, il entama les hostilités en lâchant un froid :


Et bien, vous êtes aveugle ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve.

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 106
Localisation : ici ou ailleurs

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Dim 4 Juil 2010 - 15:30

La fillette jaillit comme un diable hors de sa boîte plus qu'elle ne descendit posément de sa voiture comme toute jeune fille bien élevée aurait dû le faire. Se dégourdir les jambes, enfin !!
Elle n'avait même pas attendu que Le Chien se place à ses côtés pour la guider comme il en avait l'habitude de le faire, surtout dans un endroit qu'elle ne connaissait pas encore et où elle risquait à chaque pas de se prendre le pied dans quelque chose, tomber, se cogner, se couper, se faire renverser, être bousculée, et un tas d'autres trucs tout aussi sympathiques.
Visiblement Hermengarde pensait à la même chose au même moment, si nous considérons les petits cris de pie (ou d'orfraie) qu'elle se mit à pousser tout en trottinant du mieux qu'elle pouvait derrière son intenable maîtresse.


Ah ! Ma damoiselle ! Revenez, vous allez vous... Non pas par là !!

*libertééééééééé !!* (cri intérieur)
Reste donc à l'intérieur tu vas froisser ton jupon ! Ahah !!


Irréfléchie et impulsive, voilà ce qu'est la blondinette à cet instant. Elle se fichait pas mal de tomber ou se cogner, elle avait juste envie, même besoin de courir après toutes ces heures passées à ronger son frein dans l'ombre de la voiture sans aucune occupation autre que tester la patience légendaire d'Hermengarde. Plusieurs fois elle manque tomber en s'emmêlant les jambes dans les amples plis de son bliaud, mais ni une ni deux, elle repart de plus belle.

Jusqu'à ce que...


*pof*
Par la catin poilue d'Aristote !!!

Et la douce, gentille, aimable, sage, calme, exemplaire enfant de jurer d'une voix aussi tonitruante que le permettait son timbre de voix comparable à celui d'un rossignol adolescent, dans un répertoire tout droit emprunté de celui de son terrible oncle Sirius, le Très-Haut ait son âme.
La voilà qui s'empourpre de digne colère, elle venait de heurter un... truc un peu mou, mais vivant, au vu de la réponse que le dit "truc" lui fit.


Et bien, vous êtes aveugle ou quoi?

Occupée à masser l'extrémité endolorie de son petit bout de nez, l'impériale enfant en profita pour décocher au passage un coup de coude bien placé dans les côtes du monsieur avant de reculer prudemment, sait-on jamais.
Ce qui ne l'empêcha pas d'ajouter d'un ton incisif :


Il semblerait que la vue n'empêche pas certains de se conduire en parfaits gougniafiers !

Le Chien s'était déjà campé devant sa maîtresse, grognements sourds et babines frémissantes, tandis que la pauvre Hermengarde arrivait tout affolée. La Louve avait sciemment ignoré la question de l'homme et époussetait avec mécontentement les plis de son bliaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phelim

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Lun 5 Juil 2010 - 3:51

Le Vicomte, une fois qu'il fut retourné, eut la surprise de découvrir une fillette. Ainsi qu'un chien prêt à lui sauter à la gorge et une nourrice effrayée comme une vache qu'on voudrait emmener à l'abattoir.

Un sourire amusé naquit sur les lèvres de l'Imprévisible et l'expression de ses yeux bleus s'adoucirent. C'est alors que la réplique cinglante de l'enfant se fit entendre.


Il semblerait que la vue n'empêche pas certains de se conduire en parfaits gougniafiers !

En attendant le dernier mot, le rire du Lyonnais jaillit de sa gorge et résonna dans la cour bruyante où chacun continuait à vaquer aux nombreuses tâches qui incombaient avec l'organisation d'une joute.

Vous me voyez ravi de constater que vous avez au moins une langue.

Il n'avait pas remarqué que la blondinette était réellement aveugle mais il ne s'était pas pour autant offusqué de sa réponse. Apparemment pour être aussi déchaînée, le voyage dans ce carrosse aussi lent qu'une charrette à bœufs avait du être effroyablement long.
Cependant, toutes les bonnes choses ont une fin et il était temps de reprendre un minimum les convenances. Non pas que cela le gênait lui, mais il ne voulait pas qu’on sache hors du Lyonnais-Dauphiné qu’il était un très mauvais exemple pour les gamins et qu’il fallait surtout pas lui en confier.
Aussi d'une voix où pointait un accent solennel, le Seigneur de Tassin la Demi Lune ajouta.


Toutes mes excuses Raphaelle de Margny-Ridddermark.

Le nom qu’il avait ouïe aux portes avait été prononcé exprès, sa mémoire pouvait parfois être redoutable et le noble adorait s'en servir pour impressionner.
Ne voyant rien à dire de plus, parce que le Guerrero n'allait pas non plus choquer ces chastes oreilles en lui disant qu'il l'avait prise pour une femelle en chaleur, il s'apprêta à partir à la recherche d'une place dans la cour où monter sa tente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve.

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 106
Localisation : ici ou ailleurs

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Lun 5 Juil 2010 - 15:09

A la place d'une réplique tout aussi cinglante que sa provocation, un énorme rire qui résonna longtemps dans la cour en la laissant toute étonnée. Visiblement son coup de coude adroitement décoché dans la région côtière (euh ?) lui avait fait autant d'effet qu'une pichenette. Elle hésitait encore à se fâcher encore plus rouge de ce manque de courtoisie é-vi-dente lorsque son rire apaisé, il répondit :

Vous me voyez ravi de constater que vous avez au moins une langue.

Puis, plus solennellement :

Toutes mes excuses Raphaelle de Margny-Ridddermark.

Soupir à l'unisson d'Hermengarde et Le Chien qui n'avaient pas loupé une miette de l'épisode, l'une rassurée et prête à défaillir de soulagement, l'autre blasé et habitué à ce genre d'incident avec une pareille maîtresse.
La fillette s'inclina mécaniquement en signe d'acceptation des excuses du sieur, puis un bruit de pas lui indiqua qu'il s'éloignait déjà.
Aussitôt elle courut dans sa direction, sans trop réfléchir. Puisqu'il était là, il devait sûrement se rendre aux joutes dont elle n'avait aucune idée de l'endroit où elles pouvaient se dérouler. Hasardant sa petite main devant elle, elle sentit un morceau d'étoffe la frôler dont elle se saisit aussitôt pour ne plus la lâcher, sûrement sa manche, ou sa cape.


Je viens avec vous !
Pssst... Moi on m'appelle Louve..


Sans plus d'autre explication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phelim

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Lun 5 Juil 2010 - 20:44

Alors qu'il prenait la direction des joutes, il sentit soudain sa cape le tirer en arrière et la voix familière dire.

Je viens avec vous !
Pssst... Moi on m'appelle Louve..


Han quel horreur ! Lui en nounou? Si on le voyait empêtré de la sorte, tout le monde se moquerait.

Nooooooonnnnnnnnnnnn !

Tu vois fille, c'est ça un cri du cœur.
Le Vicomte venait de lâcher une réplique catégorique ... un non instinctif, bestial, animal qui ne souffrait d'aucune discussion. Déjà qu'il avait été bien content en devenant noble de ne plus avoir à garder ses moutons, il n'allait pas se mettre désormais à parquer les gamines.

Sans doute jamais de sa vie il n'arriverait à ressortir un si beau niet, digne des plus grands tragédiens.
Voilà, c'était un nenni du grand écran, dont plus tard s'inspireraient les actrices lorsque qu'elles joueraient le rôle d'une épousée devant l'autel répondant à son futur mari au moment de la question crucial en ayant appris juste avant par texto qu'il l'avait trompée avec son ex meilleur copine.

Bref, c'était une réponse qu'il voulait dire, tu rêves.


Mais, passé le moment de la surprise, le Guerrero se mit à réfléchir. Il venait d'enfreindre la première règle cruciale du traité de "la diplomatie avec un enfant". Ne jamais attaquer ces bêtes là de front si on ne veut pas devenir le centre d'attention avec un monstre de larmes et de morves en train de hurler.

Enfin, peut-être pourrait-il tirer quelque chose d'utile à cette situation. Et puis, qui est demandeur est payeur. Son regard azuré se posa donc pensivement sur Louve.
Non, n'allez pas penser qu'il songeait à la mettre dans sa couche tsss. D'ailleurs, dans l'histoire elle n'aurait rien à faire elle.
Non, il n'allait pas non plus se taper le chien rooo.

Au bout d'un moment, il donna sa proposition.


D'accord tu viens avec moi, à condition que tu demandes à la femme qui te suis comme ton ombre de monter et d'emménager ma tente.

C'était dit. En fait dans l'histoire, il aurait une épine de moins dans le pied, lui qui si pressait au départ en avait oublié sa domesticité et qui comptait en emprunter à sa suzeraine Angelyque. Emprunter humph ... la bougresse les aurait sûrement loués !

Sur ce, il reprit sa route sans attendre la fin de la réflexion de Raphaelle. Sa décision aurait tout intérêt à le satisfaire car il pourrait aussi bien la conduire vers le campement des organisateurs et la confier à la Comtesse en prétendant qu'elle a perdu ses parents dans la foire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve.

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 106
Localisation : ici ou ailleurs

MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   Mer 7 Juil 2010 - 22:18

Hermengarde arriva à leur hauteur, la course improvisée derrière l'intenable impériale lui avait remis un peu de couleur aux joues et malgré son affolement encore visible elle n'avait pas l'air de devoir s'évanouir tout de suite. Et justement, on parlait d'elle.

Hermengarde ? Pourquoi pas !

Mais... mais ma damoiselle, si je puis me permettre je... je ne sais pas....

ooh Hermiiiie, tu ne voudrais pas me mettre dans l'embarras, n'est-ce pas ?

Les yeux de la fillette se mirent à papillonner et ses sourcils couleur vieil or prirent ce pli particulier qui lui donnait un air si irrésistible que personne -et surtout pas Hermengarde- n'y résistait.

Je.. non ma damoiselle...

Hermiiiie congédiée et partie chercher le cocher et d'autres aimables bénévoles en renfort pour s'improviser écuyers de concert, l'enfant reporta son attention sur son mystérieux compagnon. Après quelques minutes de marche silencieuse, l'enfant reprit la parole d'une petite voix flûtée.

Vous ne vous êtes pas présenté, ça n'se fait pas.
Dites, il est comment votre blason ? Moi, j'aime bien l'or, comme mé... mémaille... ?


Ils s'étaient mis à converser... non plutôt il tâchait de répondre avec plus ou moins de patience au flot de questions dont la petite le noyait. Les tentes étaient déjà toutes montées, heureusement la valetaille rameutée par Hermengarde -et peut-être son joli sourire timide- réussissait un véritable exploit en direct et la tente au couleurs du vicomte se dressait petit à petit.
En attendant ils s'étaient mis à marcher lentement entre les arbres puisqu'elle refusait de lâcher le morceau de cape, et donc de le lâcher ne serait-ce que d'une semelle.
La jeune louve ignorait s'il avait compris qu'elle ne voyait plus, et après tout peut-être s'en fichait-elle. Seulement, lorsqu'il enjamba une grosse racine sortie de terre et bien visible, évidemment elle se prit les pieds dedans et se cogna rudement le front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée d'une petite Louve dans la bergerie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite star dans la région :)
» [RP] Un Loup dans la Bergerie. Programme electoral.
» Carte du Minnesota 1850-70
» Une petite nouvelle dans la famile Neo-Geo
» [Fiche] Herriet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comté de Sainct-Omer :: Porte & Cour du Château :: La Cour-
Sauter vers: